MHR2, retour à la plage

Publié le 23 Novembre 2012

L'année 1968 ne fût pas qu'une année tourmentée, ce fût aussi une année d'insouciance et de diletante lorsqu'en été Citroën présente son modèle de loisirs :  la Méhari. Reprenant la base des 2cv et Ami, la Méhari est un "ORNI" (objet roulant non identifié) pour son époque. Sa grande originalité tient au fait que sur un châssis bien connu on a greffé une baignoire en plastique, plus exactement une carrosserie en ABS teintée dans la masse. Conçue par le récemment regretté Robert de la Poype, cette auto devient l'engin idéal pour les balades en bord de mer, elle est la coqueluche de la Côte d'Azur. En effet, son concept ignore la rouille et est modulable et corvéable à merci.

Ce qui la caractérise également, c'est son côté "bonne à tout faire", la Méhari ne fût pas seulement une bimbo des plages, ce fût une guerrière dans les casernes françaises, ce fût un pompier dévoué, ce fût une gendarmette célèbre et pour courronner le tout.... la Méhari fût un véritable méhari du désert !

Ce dérivé de 2 cv faisait la nique à la très snobe Mini Moke et ne fût jamais égalée par la concurrence (Renault Rodeo...).

 

Découvrez donc aujourd'hui la MHR2, son héritière, qui reprend les traits principaux et révélateurs du modèle d'origine.

Quelques infos techniques : cellule avant aluminium avec toit ouvrant à lattes coulissantes, système de capote arrière sur armature en accordéon coulissante et rétractable et toujours la fameuse carrosserie en ABS teinté dans la masse...

 

revivals mehariface tda3revivals mehariarr tda3

 

DÉCOUVREZ-LÀ ÉGALEMENT SUR LE NOUVEAU SITE WWW.TRAITSAUTOMOBILE.COM

Rédigé par Amaury

Publié dans #THE REVIVALS

Repost 0
Commenter cet article